Hyperesthésie : 3 voies de solutions pour la dompter

par

Combattre ou apprivoiser l’hyperesthésie ? Chacune et chacun son choix

Au-delà d’une vidéo d’introduction (disponible ici), ainsi que d’un explicatif de l’hyperesthésie et de ses liens avec le Haut Potentiel (“Hyperesthésie et Haut Potentiel : rencontre explosive !“), l’objectif est de fournir ici quelques pistes à explorer, séparément ou concomitamment, en fonction de ses besoins ou de ses envies.

Trois voies sont globalement envisageables :

Médication

Surtout lorsque causée par une quelconque atteinte physique, l’hyperesthésie peut être potentiellement combattue par certains produits issus de l’industrie pharmaceutique.

Il s’agira alors de consulter un médecin, lequel sera plus à même de trouver la formule la plus adéquate pour chaque cas particulier.

Médicaments

Entre autres remèdes, il conviendra alors de se tourner vers certains antidouleurs (qui agiront par déconnexion des perceptions douloureuses), voire des anxiolytiques (tranquillisants).

Soin du corps

D’aucuns privilégient, sans doute à juste titre, des techniques plus respectueuses pour le corps.

Ainsi, par le biais de massages spécifiques, la physiothérapie se voit dotée de grandes vertus potentielles pour soulager certaines gênes ou douleurs périphériques, telles que celles créées par l’hyperesthésie. L’objectif sera alors de tenter de restaurer les sensations corporelles naturelles, et donc adéquates.

A noter que cette technique est toutefois à éviter lors de crises aigües, lesquelles peuvent alors rendre le traitement plutôt douloureux.

Légumes

En outre, un bon équilibre alimentaire favorisera le procédé de régénération cellulaire.

Dans le cas présent, la consommation d’aliments antioxydants (cacao, noix – noisettes – amandes –, fraises, pommes, …) est vivement conseillée.

Enfin, tel que déjà préconisé de manière générale, la pratique d’un ou de plusieurs sports permet de conserver un métabolisme en bon état de fonctionnement. Par cette dynamique, le corps lui-même sera renforcé, et donc mieux disposé à agir en faveur de son propre équilibre.

Soin de l’esprit

Relaxation, méditation et yoga sont des techniques qui favorisent amplement la reconnexion à soi, et au corps.

Cette issue de pleine conscience offrira à celle ou celui qui les pratique de canaliser la puissance de ses sensations, dans l’objectif de mieux les dompter.

L’apaisement apparaît alors indéniablement en ligne de mire…

Yoga

Au-delà de ces potentiels apports extérieurs, certaines autres sources plus personnelles, voire spirituelles, peuvent également venir se greffer.

Il s’agit alors de s’autoriser, et même de se motiver, à être bienveillant avec soi-même. Objectif : devenir secrètement fier de ces prédispositions particulières qu’offrent cette intense sensibilité à certains sens !

Conserver ces multiples sensations pour soi offre de grandes possibilités de se construire un raisonnement global plus affiné, puis, de tirer les conclusions qui s’imposent.

Si nécessaire, et peut-être indispensable, cette démarche devra être complétée par un travail à réaliser quant à l’établissement de sa communication vers autrui. Même si habilement minimisés, les détails non-masqués pourront ainsi être dévoilés, pas à pas, tout en conservant la ligne directrice du raisonnement implacable ainsi posé.

Cette exacerbation des sens peut se révéler parfois compliquée à gérer au quotidien. Toutefois, dans la mesure du possible et de l’intensité du phénomène, il apparaît clairement que certaines voies de progrès peuvent être exploitées en vue d’une meilleure gestion quotidienne.

Quant aux plus courageux, voire téméraires, ils parviendront à poser là de véritables bases d’épanouissement additionnel !

Retour vers la page ‘Hyperesthésie’

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez nous contacter ?

10 + 6 =

Quelques articles récents, issus de différentes thématiques...