8 astuces pour asseoir son cheminement personnel

par

S’engager dans une démarche d’introspection peut parfois se révéler quelque peu anxiogène. Pourtant, la finalité sera toujours porteuse et positive.

Au-delà du type d’encadrement finalement choisi (voir à ce sujet l’article “J’avance, tu avances, il avance“), quelques actions ou autres réflexions réellement porteuses peuvent parfois venir efficacement compléter l’approche initiale.

1. Bilan

S’engager dans une démarche d’introspection peut parfois se révéler quelque peu anxiogène. Pourtant, la finalité sera toujours porteuse et positive.

Au-delà du type d’encadrement finalement choisi, quelques actions ou autres réflexions réellement porteuses peuvent parfois venir efficacement compléter l’approche initiale.

Bilan personnel

2. Positif !

Positif

L’essentiel est d’adopter une dynamique positive !

L’idée est alors de conserver une attitude porteuse, dont par une réelle et sincère volonté d’être et de rester constructif quant à un avenir que l’on envisagera forcément comme étant meilleur !

3. Objectivité

Connaître parfaitement ses forces comme ses faiblesses est essentiel. Il s’agit alors d’évaluer par soi-même ce que l’on est capable de réaliser – voire d’affronter –, dont pour soi-même.

Au-delà de ces limites alors sereinement et posément constatées, devrait alors idéalement survenir une seconde phase, pour le moins constructive, par laquelle il convient alors de s’interroger : suis-je objectif, complet, réaliste ?

4. Eviter le suicide social !

Prendre conscience d’une nécessité d’évolution, tout comme d’initier cette dernière, peut être salutaire.

Il convient toutefois de parfois pondérer ses aspirations – souvent exacerbées par une sensation de saturation liée à une situation n’ayant sans doute que trop duré –, et d’éviter tout excès ou autres prises de risques inconsidérés quant aux modifications à apporter au niveau de ses habitudes ou de ses comportements.

A défaut, à juste titre surpris – voire malmené –, l’entourage pourrait potentiellement se protéger en se rebiffant, ceci menant forcément à l’effet inverse de celui recherché, puisque complexifiant alors la relation avec les autres.

Suicide social

5. Rester réaliste…

Les véritables miracles sont relativement rares… . Aucune méthode n’est parfaite ; tout choix implique un risque.

Se fier à son intuition, écouter sa petite voix intérieure, croire au “déclic” mènera souvent à la pleine satisfaction finale, même si pas entièrement comblée.

6. Le choix de la ou des solution (s)

Checklist

“Choisir, c’est toujours renoncer à quelque chose”.

Quel que soit le choix final quant au type d’accompagnement mûrement choisi, l’idéal sera toujours de s’y tenir et de persévérer.

A défaut, le risque de dispersion, et donc de perte de temps, sera forcément important.

7. Accepter le bonheur

Ed Diener, l’un des pères de la psychologie positive, a parfaitement défini la notion de “bien-être subjectif”.

Doux mélange constitué tant des émotions positives que négatives, ou encore de la satisfaction de sa propre vie, ce cocktail explosif et particulièrement porteur est basé sur une composante essentielle : l’acceptation du bonheur, dont il convient de s’imprégner au quotidien pour consolider son propre cheminement de vie.

Ed Diener

8. Quelques chemins de traverse…

Sport, méditation, sophrologie, hypnose, sont autant de voies indirectes à explorer, en complément d’un travail sur soi – parfois source de tensions internes…

Retour vers la page ‘Thérapie, coaching ou encadrement’

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En soumettant un commentaire, vous acceptez notre Politique de Confidentialité, disponible ici.

Vous souhaitez nous contacter ?

Confidentialité

9 + 14 =

Quelques articles récents, issus de différentes thématiques...