Neurodiversité en entreprise : puissance et opportunités

par

Toi + Moi = Nous

Nous sommes tous différents. Certes, La Palice en aurait dit autant…

A nouveau, Dame Nature a magistralement œuvré : en nous dotant chacune et chacun de gênes spécifiques, liés à notre hérédité, elle a offert la possibilité à toutes les espèces – dont l’humaine – de distinguer chaque être par rapport à son semblable.

Le résultat ? Une incroyable diversité au sein de groupes d’individus, pourtant grandement similaires !

Population

Au-delà des aspects purement physiques, et donc extérieurs, se nichent aussi des spécificités autant discrètes que, souvent, particulièrement subtiles. Parmi celles-ci, d’intimes variations psychophysiologiques, directement liées à des modes de fonctionnement pour le moins particuliers.

Une voie royale vers la neurodiversité en entreprise…

Neurodiversité : origines et définition

C’est en observant sa propre fille, ainsi que l’arbre généalogique de sa famille, que la sociologue et psychologue australienne Judy Singer a conceptualisé la notion de “neurodiversité”.

Génétique

Il s’agit ici de faire référence aux variations qui se produisent naturellement dans le génome humain, lesquelles mènent finalement à une diversité infinie du fonctionnement neurocognitif des individus (que ce soit au niveau de l’apprentissage, de la sociabilité, de l’humeur ou encore, des traits de comportement).

Ces différences neurologiques, normales et nécessaires, garantissent d’ailleurs la disparité – et, finalement, l’hétérogénéité – de l’espèce humaine.

La notion de “neurodiversité” suggère donc de prendre en compte, et surtout de respecter les différences neurologiques des individus de la même manière que les autres caractéristiques liées à l’espèce humaine (telles que le genre, l’aptitude physique, l’origine ethnique, l’orientation sexuelle, l’âge, …).

La richesse par la diversité

Tous différents, dont par le biais de leurs modes de fonctionnement respectifs, les êtres humains tendent à sans cesse rejoindre de nombreux groupes, que ce soit à des fins personnelles ou professionnelles. La complémentarité de tous les individus, ainsi mise en présence, contribue indéniablement à la stabilité globale et générale de ces ensembles.

En conséquence, la simple notion de “norme” – par définition restrictive – n’encourage aucunement cette pérennité générale, pourtant généralement activement recherchée.

Afin de préserver l’équilibre, il est donc préférable de privilégier la fluidité de circulation des différences de chacune et chacun, dont dans un esprit de bénéfices mutuellement partagés.

Dans cette optique, la liberté de pensée comme d’expression ainsi accordée à tous les individus mène à une formidable alchimie sociale, principalement alimentée par une communication dès lors globale.

Cette autorisation du groupe, tacite ou volontaire, offre alors une magnifique opportunité de valorisation de potentiels éventuellement cachés en son propre sein.

Cohésion

La neurodiversité dans le monde de l’entreprise

Depuis des décennies (voire des siècles !), la quasi-totalité des environnements professionnels sont conçus pour une population de travailleurs dits “neurotypiques”, ou encore “normopensants”. Il s’agit alors, pour toutes et tous, de suivre des directives établies par des dirigeants qui, en vue d’un fonctionnement optimal de l’ensemble, édictent des normes standardisées.

Plus récemment, de nombreuses sphères professionnelles ont opéré une certaine prise de conscience des potentiels avantages liés à l’utilisation de profils plus atypiques, tout en s’éloignant – lentement mais sûrement ! – de standards d’organisation pourtant fermement ancrés, dont au niveau de leur gestion des Ressources Humaines.

CIPD

C’est dans cette nouvelle mouvance que le Docteur Jill Singer, du CIPD (Chartered Institute of Personnel and Development) à Londres, a présenté en février 2018 un rapport désormais internationalement reconnu. Ce dernier préconise aux entreprises de créer davantage d’emplois destinés aux neurodivergents. Objectif : les alerter sur les innombrables opportunités que cette diversité au sein de leur staff pourrait leur apporter.

Profils atypiques : avantages pour l’entreprise

Certaines autres études menées au sein de nombreuses entreprises du secteur IT ont déjà démontré que près de 30% des développeurs et programmeurs évoluaient dans le spectre de l’autisme !

Lire à ce sujet l’article “Haut Potentiel : appellations et approche” sur Planète Zèbres, en cliquant

Indéniablement, le mode de fonctionnement d’individus qualifiés d’ “atypiques” apporte de nombreux avantages à toute organisation :

  • Esprit analytique
  • Vision d’ensemble
  • Meilleure compréhension de cheminements de pensées
  • Approche détaillée de problématiques complexes, et sous différents angles
  • Identification rapide de tendances générales au sein de grandes quantités de données
  • Mise à jour de problématiques cachées
  • Perspectives innovantes de résolution de problèmes
  • Proposition de solutions originales

Pour autant qu’elles soient capables d’opérer quelques adaptations managériales, la mise en avant des différences individuelles au sein de leur staff offre donc de nombreuses opportunités aux entreprises désireuses d’utiliser bénéfiquement tous les talents ainsi mis à leur disposition.

Proactivité contructive des entreprises

Nombreuses sont les entreprises qui, souvent initialement poussées par des initiatives internes, commencent à réaliser qu’elles disposent en leur sein de profils dont le mode de fonctionnement atypique pourrait grandement contribuer au succès de leur organisation. Des programmes spécifiques y sont d’ailleurs régulièrement mis en place afin de leur permettre de mieux exploiter ces ressources insoupçonnées.

L’environnement de travail s’ouvre alors à des talents qui seraient très certainement restés inexploités. L’indispensable Ressource Humaine de l’entreprise s’en retrouve ainsi grandement enrichie, sans pour autant que les coûts de recrutement n’en soient réellement affectés.

En outre, l’existence même de ces programmes attirent naturellement de nouveaux talents, aux riches compétences, dont les savoirs inondent alors presque naturellement l’entreprise.

Enrichissement

En définitive, celle-ci bénéficie de trois avantages principaux :

  • Amélioration de son image, tant vis-à-vis de l’extérieur qu’au sein même de son personnel
  • Optimisation de sa flexibilité, par l’adaptation de sa politique RH
  • Meilleurs résultats, par l’augmentation du bien-être général et de la productivité

Sans nul doute, chacune et chacun, tant dans sa position de dirigeant que de collaborateur, se devrait d’apporter sa propre pierre à l’édifice d’une entreprise ouverte à de nouvelles perspectives, dont en suivant quelques trucs et autres astuces à appliquer sans modération !

Retour vers la page ‘Neurodiversité en entreprise’

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En soumettant un commentaire, vous acceptez notre Politique de Confidentialité, disponible ici.

Vous souhaitez nous contacter ?

Confidentialité

1 + 5 =

Quelques articles récents, issus de différentes thématiques...