Confiance et estime en soi : fondements de la personnalité

par

Chaque pays, chaque région dispose de ses propres particularités et autres expressions. En Suisse, il en est une qui, avec humour, illustre plutôt bien la neutralité du pays. Ainsi, exprimer son avis par la réponse “Je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire !” prête largement à sourire lorsqu’elle se trouve être utilisée en dehors des frontières helvétiques… et même localement !

Toutefois, sans pour autant le formuler par ces mots, l’expression perpétuellement neutre de l’avis d’un individu peut parfois cacher une particularité de sa personnalité, à savoir, un manque de confiance, voire d’estime en lui.

Véritable colonne vertébrale du manque de confiance en soi : le sentiment d’infériorité, qui alimente en permanence la piètre opinion que l’on a de soi-même. Couplé à la honte, celui-ci peut s’articuler tant sur des considérations purement physiques que psychiques, ou encore comportementales. Il s’en suit de fréquentes implications dans la vie quotidienne, assimilables à un forme de renoncement à soi.

Pont suisse

Berceaux essentiels d’une stabilité émotionnelle et d’un développement autant serein que durable de la personnalité, la confiance, et surtout l’estime de soi, se doivent de bénéficier de toute l’attention nécessaire dans le cadre d’un développement personnel. Il s’agira d’abord pour les parents de garantir un environnement entourant à leurs enfants, puis, pour l’adulte, de perpétuellement conserver à l’esprit la nécessité de garder le cap d’une estime de soi bien ancrée.

Confiance ou estime : quelles différences?

Souvent confondus, ces deux traits de caractère sont pourtant bien différents l’un de l’autre.

Potentiel d'idées

La confiance en soi consiste en la reconnaissance d’un individu en son potentiel et ses capacités. Il s’agira alors pour lui d’admettre qu’il est effectivement capable de réaliser certaines tâches ou d’atteindre des objectifs fixés.

L’estime en soi, quant à elle, se rapproche davantage de la notion de valeur. Il s’agit ici pour l’individu concerné d’évaluer, non pas ses capacités, mais bien le niveau qu’il s’attribue lui-même.

Un homme gravit les échelons

Toutes deux contribuent considérablement à poser et consolider les bases quotidiennes de l’équilibre général de chacun d’entre nous. D’aucuns considèrent d’ailleurs que l’une porte forcément l’autre… ou vice versa. Tout en conservant un certain recul, peut-être convient-il d’admettre que ces deux traits de caractère sont simplement complémentaires.

A préciser par ailleurs qu’il importe de ne pas confondre ces termes spécifiques avec la notion d’amour de soi, lequel relève plutôt du narcissisme.

Tant nos forces que nos faiblesses découlent principalement d’expériences vécues dans notre passé. Certaines laissent des traces, parfois même des blessures. Nombre d’entre elles trouvent en outre leur source dans notre enfance ou notre adolescence.

Cette période particulière de notre vie nous voit évoluer au quotidien en dehors du cercle familial, dans un milieu scolaire au sein duquel se conjuguent les échanges, tant avec nos pairs que par le biais de l’autorité de nos professeurs. Il s’agit alors de s’affirmer, parfois même des jouer des coudes… et de poser les premiers jalons de sa confiance et son estime en soi.

Confiance et estime en soi :

forces et faiblesses, avantages et inconvénients

Une faible estime ou confiance en soi apporte quotidiennement son lot de contrariétés, dont au niveau des relations entretenues avec les autres.

Le cas échéant, il s’agit en effet d’avoir alors une prédisposition à :

fréquemment se sentir exagérément affecté – voire même blessé – par la moindre remarque

être indécis

perpétuellement craindre l’erreur, la fausse manœuvre, la mauvaise parole

procrastiner à outrance

sans cesse tenter de faire plaisir aux autres

douter en quasi-permanence de ses choix, de ses réalisations

Est-ce la bonne route

accorder davantage d’importance à l’opinion des autres

minimiser ses réussites

se comparer aux autres (et toujours à son désavantage)

régulièrement s’autocritiquer

rechercher la perfection, surtout pour soi-même

être méfiant, impatient, irritable

A noter que ces sentiments sont souvent très anxiogènes pour celles et ceux qui les ressentent.

Assez sournoisement, l’absence de confiance en soi peut rapidement mener à se mésestimer. Par définition, c’est alors la valeur que l’on s’accorde à soi-même qui s’en trouve affectée. Plus contraignant encore : ce sentiment renforce d’autres traits de caractère, tels que la susceptibilité ou la sensation quasi permanente d’insécurité.

A l’inverse, une personne qui a confiance en elle, ou qui dispose d’une belle estime d’elle-même, pourra :

s’exprimer librement, et d’ailleurs développer son assertivité

s’intégrer posément auprès de son entourage, et avec équilibre

accepter les opinions des autres, qu’elles soient positives ou négatives

prendre des décisions importantes ou poser des choix stratégiques

davantage reconnaître, et donc valoriser ses propres forces et aptitudes

reconnaître l’autre comme étant son égal

développer des relations de mutuelle confiance, et ce, dans le respect des valeurs de chacun

Liberté de s'exprimer

s’accorder des moments de répit et d’introspection constructive

être plus résistante à la manipulation par autrui

s’ouvrir en confiance à de nouveaux environnements et autres activités jusque-là inconnues

mieux vivre “dans le présent”, et donc moins dans une perpétuelle poursuite du futur

s’accepter telle qu’elle est, c’est-à-dire avec ses forces et ses faiblesses

davantage croire en ce qu’elle fait

Qu’en est-il spécifiquement pour les personnes à Haut Potentiel ?

Depuis tout jeune, le HP se sent différent. Dans son entourage direct ou indirect, nombreux sont celles et ceux qui ne manquent d’ailleurs pas de le lui rappeler – parfois même en l’absence partielle ou complète de tact.

Ce phénomène prend d’ailleurs toute son ampleur en milieu scolaire, au sein duquel l’enfant ou l’adolescent HP peine souvent à trouver sa place. Parfois marginalisé, voire isolé, la confiance qu’il accorde en les membres du groupe qui l’entourent est à la hauteur des faibles considérations qu’il entretient déjà par rapport à lui-même. Quant à être compris, ou même aidé, c’est un combat perdu d’avance.

Une belle famille

Parfois, le milieu familial ne se révèle pas très favorable non plus. En effet, retranchés dans leur rôle éducationnel, les parents exercent souvent une pression autant involontaire qu’inadéquate sur leur enfant ou adolescent HP, détecté ou non. Il s’agit alors, soit d’aimablement lui rappeler que ses capacités sont – soi-disant logiquement – censées l’aider à (sur-)performer, soit de tenter de le persuader que, quoi qu’il arrive, il y arrivera ! Dans un cas comme dans l’autre, culpabilité et désarroi seront au rendez-vous.

Il en résulte des troubles autant fréquents que persistants au niveau de l’estime que l’enfant ou l’adolescent porte envers lui-même. Passant de victoires personnelles en dévalorisations issues de son entourage, sa recherche naturelle de stabilité est fortement mise à mal par des sentiments perturbants et souvent contradictoires.

D’autre part, au-delà d’épuiser, sa perpétuelle remise en question favorise considérablement les doutes qui l’habitent déjà de façon conséquente, dont sur le mode de fonctionnement de son esprit et sa singularité qui en découle.

La difficulté d’évoluer favorablement est souvent renforcée par l’existence de l’unique miroir qui s’offre aux yeux du HP : le regard des autres qui, dans la plupart des cas, ne peut être source que de doutes supplémentaires dans son esprit. Là où il évolue dans une sphère de parfaites normalité et continuité, on lui rétorque sans cesse qu’il n’est pas dans le bon. Pire encore : qu’il se disperse, qu’il ne termine rien de ce qu’il entreprend, et que, de surcroît, son attitude – soi-disant – prétentieuse dérange. Réactions de rejet garanties…

Le regard des autres

Il s’agit alors, pour ce trait de caractère – dans ce cas pesant – de s’installer dans la durée, posant alors les fondements de certains aspects de la personnalité du HP qui lui feront subir nombre de préjudices moraux, et renforceront tant sa frustration que sa grande vulnérabilité. Le risque, majeur, est alors de s’enfermer dans une grande solitude, voire un enfermement, sources intarissables de nouvelles, interminables et néfastes tergiversations.

Il existe aussi un potentiel paradoxe particulièrement sournois pour les HP. Plutôt habitués à résoudre des problèmes complexes, ils tendent parfois à estimer que ces derniers ne l’étaient pas tant que cela. Le manque de propre considération qui en découle, voire même de satisfaction personnelle – pourtant légitime – pousse alors l’esprit vers un véritable cercle vicieux.

En effet, la simplicité apparente de la tâche réalisée pèse considérablement sur celle ou celui qui l’a pourtant réalisée avec brio. La confiance en ses propres compétences finit donc par être entamée. En conséquence, l’individu HP s’inscrit alors dans une logique d’hésitation dévalorisante, tant vis-à-vis de la réalisation de nouvelles tâches à venir, que de ses capacités à potentiellement les accomplir. La boucle – infernale – est bouclée.

Dans ces conditions d’inconfort psychologique, communes à la plupart des HP, le risque de voir se décupler les travers liés tant à l’estime qu’à la confiance en soi sont particulièrement importants. Comment se sentir alors compris, … et surtout confiant ?

En définitive…

Sans nul doute, la confiance et l’estime en soi constituent des piliers essentiels au développement personnel de chacune et chacun d’entre nous. Ces traits de caractères représentent en outre une porte d’entrée quasi indispensable vers la qualité des relations que nous entretenons avec les autres.

Si le réel mécanisme de “perte chronique d’estime de soi” (alors traité en psychiatrie) est plutôt rare, il existe fort heureusement de nombreux trucs et autres astuces qui permettent, au fil du temps, de progresser sur les voies d’une meilleure confiance et estime de soi.

Retour vers la page ‘Confiance et estime en soi’

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez nous contacter ?

4 + 5 =

Quelques articles récents, issus de différentes thématiques...